Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Martinique et le Covid

Récit d'une mission d'aide médicale contre l'épidémie de COVID

L'appel

Dimanche 5 septembre 2021. Nous sommes à Honfleur. Le téléphone sonne. En train de savourer un petit café du matin sur le vieux port. La journée très touristique commence dans le calme.

- Allo ? Monsieur Rombaut

- Oui c'est moi

- Ici l'ARS de Normandie. Vous vous êtes inscrit sur le portail de réserve sanitaire pour partir aider en Guadeloupe?

- Oui, c'est exact.

- Seriez-vous disponible pour un départ de quinze jours le 9 septembre ?

- Absolument

- Votre épouse aussi ?

- Bien sûr.

- Très bien. Vous allez rapidement recevoir un ordre de mission ministériel, qui servira de pass pour tous les transports. La veille du départ, vous recevrez par mail le lieu de rendez-vous à Paris pour un car qui vous conduira à l'aéroport.

Nous n'étions pas sans savoir  que se porter volontaire pour une aide humanitaire impliquait de réagir sans broncher au pied levé à toute demande de sollicitation.

Donc pas de problème, Marie-Neige et moi, sans discuter acceptons d'office de quitter au pied levé, notre domicile de vacciné de luxe, pour participer à l'effort national soignant, au secours des Antilles.

Dès notre retour de Honfleur les valises sont ouvertes au salon, prêtes à être remplies du strict nécessaire pour les îles, avec chaleur, pluie, en cette période de l'année.

De toute façon le confinement total est de rigueur, avec couvre-feu de 19h à 5h du matin, et seul un rayon de un kilomètre pour se déplacer de chez soi.

Départ par le train de 11h54 mercredi 8 septembre par une pluie battante d'orage au dessus de Granville, mais la promesse d'un temps radieux à Paris.

La lettre de mission n'étant pas arrivé à temps il a fallu payer nos billets au dernier moment.

A notre arrivée à Montparnasse, chaleur intense, 31 degrés en pleine gare. Normal il faut déjà que l'on s'habitue à la Martinique car en effet, nous n'allons plus en Guadeloupe, les conditions sanitaires indiquent un taux de 570 % de tension en réanimation en Martinique avec 150 patients dans ce service au lieu de 25 habituellement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article