Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Martinique et le Covid

Récit d'une mission d'aide médicale contre l'épidémie de COVID

Premiers contacts avec le CHU

L’ARS a regroupé la trentaine de médecins venus en renfort dans un hôtel à 25 km du CHU et à mis à leur disposition six véhicules de location.

Médecins réanimateurs, médecins de soins palliatifs, un médecin généraliste des internes de spécialités, un pneumologue doivent se partager les transports..

Les choses viennent à se compliquer car nous exercerons sur deux sites: L’hôpital Mangot-Vulcin et le CHUM.

Heureusement l’un est sur le trajet de l‘autre et trente médecins pour six voitures qui sont des Clio, cela fait cinq personnes par véhicule. Heureusement qu’il y a la clim car avec ces températures humides à cinq dans une petite voiture c’est le sauna !

Certains commencent à 9 heures et d’autres à 8h.Donc le soir briefing pour répartir qui va où, à quelle heure, et qui reste de garde sur place, mais alors comment rentre-t-il à l’hôtel  le lendemain matin? S’il prend un véhicule il y en aura-t-il assez pour le retour  des autres

Un casse-tête et une prise de tête tous les soirs.

Nous découvrons le CHUM ( CHU Martinique)

Un ancien bâtiment grossièrement rectangulaire et un nouveau plateau technique récemment édifie, flambant neuf, qui, là encore, a permis aux architectes de laisser libre court à leur potentiel créatif. s'impose dans sa modernité. En effet il a la forme d’un triangle, chaque côté relié aux autres par un bâtiment intérieur en forme d’étoile à trois branches. Il s’en suit un dédale de couloirs à la manière d’un labyrinthe extrêmement perturbant pour s’y retrouver lorsque l’on y pénètre les premières fois.

Nous sommes cinq réanimateurs et quatre internes pour porter de l’aide sur 50 lits au lieu de 28.  C’est sans compter sur les vingt lits déployés par l’armée sur place, les dix lits de l’hôpital Mangot-Vulcin créés pour cette épidémie, l’unité neuro-vasculaire et cardiologique transformées en lits de réanimation. Au total environ un peu plus de cent lits de réanimation qui actuellement sont quasiment tous occupés par des patients COVID.

Les autres services accueillent les patients oxygéno-requérants et  les salles de réveils deviennent des unités optifow.

Tout le CHU est devenu un centre COVID.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article